OPVT - Foire aux questions

Titre OPVT
Présentation
Participer
Foire Aux Questions
Quelques résultats
Saisir vos résultats
L’application du protocole de prélèvement OPVT suscite des interrogations sur la méthode ou sur la biologie des vers de terre. Cette page présente les réponses aux questions les plus récurrentes.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à consulter les mini-guides OPVT ou à nous contacter.


Pourquoi prélève-t-on les vers de terre entre fin janvier et mi-avril ?

Il est recommandé de prélever les vers de terre en sortie d'hiver, quand les sols se sont réchauffés et que les températures matinales sont autour de 6-10°C. Lorsque les sols sont trop froids (< 8°C à 10cm de profondeur) ou trop séchant, certaines espèces meurent (cas des épigés) alors que les autres entrent dans une phase d’activité ralentie, appelée léthargie. Les vers de terre ne réagissent plus à l’épandage de moutarde. Pour certains d’entre eux (les anéciques tête noire), ce phénomène est déclenché de manière hormonale au cours du mois de juin.


Pourquoi utiliser de la moutarde et particulièrement Amora Fine et Forte® ?

La moutarde contient un principe actif, l’Allyl Isothiocyanate (AITC), qui présente une action urticante sur l’épiderme des vers de terre. La concentration en AITC varie d’une moutarde à l’autre, ainsi, pour pouvoir comparer les résultats, il est important que chaque participant utilise la même recette de moutarde d’où l’utilisation de la moutarde Amora Fine et Forte®, disponible partout en France.
Retour Menu


Pourquoi utilise-t-on une rampe d’arrosage ?

La rampe permet un arrosage plus progressif et plus homogène de la placette qu’une pomme d’arrosage, ce qui favorise, par conséquent, une meilleure infiltration de la solution dans le sol.
Retour Menu


Pourquoi, après le prélèvement à la moutarde, quand je donne un coup de bèche dans la placette je trouve encore des vers de terre ?

La méthode d’extraction à la moutarde, proposée par l’OPVT, ne permet pas de faire remonter tous les vers de terre présents sous le m² arrosé.
Toutefois, elle permet de caractériser la structure fonctionnelle du peuplement lombricien de la parcelle (proportions d’épigés, d’anéciques TR et TN, d’endogés) et, si les conditions de prélèvement sont bien respectés par les observateurs, les données sont comparables.
Retour Menu


Malgré la fiche de terrain, je crains de faire des erreurs dans l’identification des vers de terre …

Pour vous aider, vous pouvez consulter le mini-guide Déterminer les vers de terre, téléchargeable sur ce site, dans lequel vous trouverez davantage de photos de vers de terre.
Voici en complément quelques astuces et, si malgré tout des doutes persistent, n’hésitez pas à nous contacter !
Retour Menu


Epigé ou anécique tête rouge ?

Adultes, les épigés mesurent rarement plus de 6cm alors que les anéciques tête rouge sont, quant à eux, de gros vers trapus (>10cm adulte).
Chez les juvéniles, il est parfois difficile de faire la distinction. Si l’individu mesure plus de 6cm, il peut être déterminé comme Anécique TR sinon, regardez la forme du bout de la queue: les anéciques ont le bout de la queue aplati et en forme de fer de lance.
Retour Menu


Anécique tête noire ou anécique tête rouge ?

De manière générale, la face ventrale des anéciques tête rouge présente des teintes orangées beaucoup plus marquées que celle des têtes noires.
Si vous laissez un tête rouge se détendre à la lumière vous pourrez, par ailleurs, observer des reflets violets, orange ou rougeâtres ou encore des traits plus clairs entre les anneaux de la tête (cf photo).
Ne pas hésiter à prendre un adulte dont la détermination est peu douteuse comme ver de terre de référence (notamment pour la couleur).
Retour Menu



Photo : Tête étendue d’un anécique tête rouge.

Anécique tête noire ou endogé ?

Les vers de terre endogés sont généralement les plus faciles à identifier. Ils sont décolorés, rose, gris-clairs ou verts. Cependant, il est parfois difficile, chez les juvéniles, de différencier un endogé d'un anécique tête noire. Regardez alors le bout de la tête: si celle-ci est brun clair à brun, c'est un anécique tête noire, si elle est plutôt rosâtre, c'est un endogé.
Retour Menu